Apprendre et explorer
Depuis dix ans, de nombreux citoyens se sont approprié la Grande Bibliothèque et en ont fait leur bibliothèque. Pour leur part, d’autres visitent régulièrement le portail de BAnQ pour y consulter les ressources numériques offertes par l’institution (emprunter un livre numérique, etc.). Le temps est venu de lever la barrière entre le physique et le virtuel, et d’inciter les visiteurs de la Grande Bibliothèque à s’approprier à leur tour les riches ressources numériques de BAnQ. C’est pourquoi celle-ci souhaite matérialiser l’immatériel, faire vivre le numérique dans la bibliothèque, le révéler aux usagers et aux visiteurs.

À l’aide de divers moyens technologiques et d’interfaces conviviales installés sur les lieux, parmi les documents physiques, tous les visiteurs pourront désormais découvrir et explorer les contenus numériques offerts par BAnQ.

Des études récentes montrent que de plus en plus de gens ont accès aux technologies de l’information et à Internet; toutefois, elles indiquent également que la fracture numérique – entre les citoyens qui sont à l’aise avec les technologies et ceux qui ne le sont pas – est encore bien présente. Elles font aussi état de la faible aptitude des jeunes à juger de la qualité de l’information, et de la tendance généralisée à s’en remettre à Google pour tout besoin d’information, sans égard à la fiabilité des sources.

Étant donné sa mission, qui consiste notamment à « offrir un accès démocratique au patrimoine documentaire constitué par ses collections, à la culture et au savoir », BAnQ a le devoir de contribuer à la réduction de cette fracture. Elle a également pour objectif de faire des citoyens des gens mieux informés. Ce qui s’inscrit parfaitement dans le virage numérique en cours à BAnQ.

 

La réalisation de ce projet est rendue possible grâce à Intact Corporation financière, Power Corporation et Saputo.