Manuscrit hiéroglyphique Mi’kmaq
Entre 1850 et 1860

Description : Manuscrit à l’encre sur papier vélin ligné. Demi-reliure à coins, dos à 4 nerfs, veau et toile à grain,
gardes en papier marbré, titrage à chaud.
Dimensions : 17,5 x 12 x 2,5 cm

Coût de la restauration: 1040$

 

     

 

Le « Manuscrit hiéroglyphique micmac », écrit entre 1850 et 1860, et conservé à BAnQ Gaspé dans le fonds Mission des Pères capucins de Sainte-Anne de Ristigouche. Le contenu de ce document d’archives est un mystère pour les chercheurs, car il est rédigé dans une écriture indéchiffrable et unique. Cependant, certaines pistes contextuelles permettent de penser qu’il s’agit d’un cahier de prières ou de catéchisme. En effet, l’écriture utilisée avait été créée par Chrestien Leclercq, missionnaire récollet de la fin du XVIIe siècle, voulant faciliter la communication avec le peuple Mi’kmaq. Retranscrit autour de 1850 à partir d’un manuscrit ancien, malheureusement perdu dans un incendie d’église, ce document a été donné au Père Pacifique au début du XXe siècle pendant sa mission religieuse à Sainte-Anne de Ristigouche dans la Baie-des-Chaleurs.

Restauration nécessaire: Pour le corps d’ouvrage, dépoussiérage et nettoyage à sec des tranches, des gardes ainsi que des premières et dernières pages., consolidation des zones fragilisées et des plis, réparation des déchirures sur le premier et le dernier cahier. Rattachement de la page 123 au corps d’ouvrage, pose d’une garde volante au début de l’ouvrage et consolidation des mors intérieurs. Pour la couverture, dépoussiérage (plats et dos) et nettoyage à sec, réduction des taches blanches sur les plats. Consolidation du cuir dans les zones d’usure à l’aide d’un éther cellulosique en solution alcoolique et réadhésion de la toile dans les zones de soulèvement et de délamination.

 

______________________________________________________________________________________________________________

Plan des seigneuries de Baie Saint-Antoine et Courval, sur la rive sud du Lac St-Pierre, 1815

Description : Encres, lavis d’aquarelle et crayon graphite sur papier vélin.
Dimensions : 46 x 115 cm

Coût de la restauration: 1610$

 

     

 

Descriptive plan of an actual survey of the Seignory of Baye St Antoine & Courval on the South of Lake St Peter in the District of Three Rivers, by order of his Excellency the administrator in Chief. 1815.

Ce plan élaboré par l’arpenteur William Saxe en 1815 montre les limites des Seigneuries de Courval et de la Baie Saint-Antoine. Cet arpenteur de renom du début du 19e siècle illustre en couleur les terres, cours d’eau, chemins et bâti de ce territoire encore peu peuplé. Il est témoin et acteur dans la nouvelle politique de colonisation du gouvernement à la suite du conflit américano-britannique de 1812.

Restauration nécessaire: Dépoussiérage général et nettoyage à sec, retrait de la pièce de papier collée sur le revers (surface estimée : 32 x 10,5 cm) ainsi que des nombreux morceaux de ruban adhésif (surface estimée : 1,5 x 290 cm) posés en réparation de déchirures. Réduction des résidus adhésifs associés, réalignement des déchirures et doublage à l’aide de papier japonais et de colle d’amidon de blé. Comblement des lacunes du papier à l’aide de papier japonais préalablement teinté à l’acrylique; deux lacunes sont assez importantes (surface estimée : 140 cm2). Mise à plat générale.

______________________________________________________________________________________________________________

Plan officiel de la Cité des Trois-Rivières, 1874-1963

Description : Encres, lavis d’aquarelle et crayon graphite sur papier vélin marouflé sur toile.
Dimensions : 116 x 123 cm

Coût de la restauration: 4030$

 

     

 

Plan officiel de la Cité des Trois-Rivières selon l’original de P. Fortin en 1874. Ce plan servant d’index a été mis à jour et annoté en 1911, 1912, 1914 et 1963. Le document de très grand format, manuscrit, tout en couleur, est entoilé.

Restauration nécessaire: Dépoussiérage général et nettoyage à sec. Retrait de la toile au revers et réduction des résidus adhésifs associés. Pose de renforts de papier japonais à l’aide de colle d’amidon de blé au revers des déchirures les plus importantes, doublage à l’aide de papier japonais et de colle d’amidon de blé et comblement des lacunes à l’aide de papier japonais préalablement teinté à l’acrylique. Mise à plat générale.